2CV Britannique

Nouveau
2CV Britannique
Citroën

La deudeuche made in Slough ! La clientèle anglaise étant plus exigeante qu’en France, Citroën a dû enjoliver son modèle d’entrée de gamme, proposer différents coloris de carrosserie et soigner de plus près sa finition pour pouvoir prétendre à la vente de Petites Citroën au Royaume-Uni.

19,90
- +
  • Miniature à l'échelle 1/43
  • Matière : métal et plastique injecté
Qualité certifiée
Paiement sécurisé
Expédition sous 24H

Description

En 1953, Citroën tente de percer le marché britannique avec sa rustique 2CV. Mais les Anglais sont habitués à des autos plus raffinées. Ainsi la 2CV sera-t-elle produite sur place, dans l’usine de Slough, afin de pouvoir monter en gamme. Elle s’en trouvera très différente, et peu d’exemplaires ont survécu !

Les 2CV britanniques assemblées dans l’usine Citroën anglaise de Slough sont rares, très rares. Et encore plus au Royaume-Uni que dans d’autres pays exotiques ! C’est a priori surprenant, mais pourtant logique, car les 2CV « made in Slough » ont été largement diffusées dans les pays du Commonwealth. Or, nombre de ces pays bénéficiant d’une météo plus clémente que celle des îles Britanniques, on trouve davantage de 2 CV survivantes en Afrique du Sud, en Australie ou en Nouvelle-Zélande. Moins d’une vingtaine est recensée au Royaume-Uni, épaves incomplètes et utilitaires compris. C’est très peu ! En outre, la restauration de ces 2CV passionnantes peut très vite tourner au cauchemar, car on a très peu de renseignements détaillés sur ces voitures. Citroën n’en a conservé aucune archive. Tout ce que l’on sait de ces 2CV du type SAZ (S pour Slough) provient de témoignages avisés, d’observation des modèles rescapés ou de quelques publicités d’époque.

Les pare-chocs avant et arrière sont spécifiques et entièrement chromés. La porte de malle est lisse à l’extérieur et renforcée à l’intérieur par une lourde structure en croix. On est alors loin de la porte de malle qui sera créée en France un an plus tard, et qui utilise des nervures sur une structure légère collée pour assurer la rigidité, sans l’embonpoint du modèle anglais. La technique de construction artisanale pratiquée à Slough tient au fait que Citroën UK doit fabriquer ses pièces au compte-gouttes, selon les ventes… Lesquelles sont hélas limitées. La face arrière est composée de deux emboutis et l’éclairage de plaque se situe entre les deux. Curieusement, la plaque d’immatriculation est d’un seul tenant. Elle masque donc les deux emboutis. Les feux arrière orange portent le double chevron, les mêmes que ceux des Traction Avant produites à Slough. La plupart des équipements électriques sont de la marque anglaise Lucas. Toutes les 2CV anglaises sont équipées en série des flèches de direction légales, implantées de chaque côté entre la porte avant et le capot. L’accessoire prête à sourire, mais il est surtout moins visible en fonctionnement que des feux clignotants, et assez disgracieux une fois replié.

Les roues ne comportent pas d’inscription, mais elles pourraient être de la marque Lambert qui équipe les 2CV belges contemporaines – en France, les roues sont de fabrication Michelin. Les enjoliveurs, et le perçage central de la roue – spécifique aux roues anglaises, car en France les roues de cette époque sont pleines –, datent de l’année 1956. Il est cependant impossible de dater précisément l’évolution de ce genre de détails, car il n’y a pas assez de voitures survivantes et plus la moindre archive…

Miniature vendue sur socle.

Objet de collection pour adulte.

Source : Collection 2CV Citroën Autoplus - Hachette Collections

caractéristiques techniques

  • Echelle : 1/43
  • Matière : Métal, zamac et plastique injecté
  • Marque : Citroën
  • Pays : Angleterre

Avis clients

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Ajouter un commentaire

En vous inscrivant, vous consentez à transmettre vos coordonnées à Hachette Collections (Responsable de traitement/ DPO 58 rue Jean Bleuzen 92170 Vanves) pour votre abonnement aux newsletters Les Introuvables Hachette Collections et de ses partenaires, si vous y avez consenti. Elles sont conservées pendant toute la durée de votre abonnement. Vous pouvez demander l’accès, la rectification, l’effacement, l’opposition, la portabilité ainsi que définir les directives post mortem de vos données auprès de : Hachette Collections – 59893 Lille Cedex 9 ou par email en cliquant ici. Vous pouvez adresser une réclamation à l’autorité de contrôle.

Pour en savoir plus, consulter notre Charte Données personnelles