Renault Frégate "Kléber Colombes"

Renault

Fidèle des épreuves cyclistes depuis 1948, le manufacturier de pneumatiques Kléber-Colombes engage plusieurs voitures de prestige pour faire sa promotion. La Renault Frégate Amiral cabriolet, vue en 1955 sur le Tour de France, est quant à elle destinée au transport des journalistes.

19,90
- +
  • Miniature à l'échelle 1/43
  • Matières : métal et plastique injecté
  • Miniature vendue sur socle
Qualité certifiée
Paiement sécurisé
Expédition sous 24H

Description

Il n’est point de grande course cycliste digne de ce nom sans cabriolet d’accompagnement. Ce type d’automobile découverte permet en effet d’approcher à la fois les coureurs et le public au plus près. Après l’arrivée des sobres berlines familiales au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le cabriolet prend une nouvelle dimension. Avec les coupés, il fait désormais partie des voitures luxueuses et élégantes. La société Kléber-Colombes choisit d’opter pour une Renault Frégate cabriolet carrossée par Chapron en 1955, non pas pour distribuer cadeaux et échantillons, mais pour transporter les journalistes. Comme l’indique la présence d’une antenne fouet sur le capot, la Frégate Amiral Kléber-Colombes est partenaire des informations radiodiffusées. Le cabriolet suit donc le peloton pendant que les journalistes à bord rendent compte directement de l’évolution de la course, grâce à un émetteur embarqué.

Le modèle retenu par Chapron pour la société Kléber-Colombes est une nouvelle version de la Frégate Amiral, apparue dans la gamme en 1955. La calandre ovale typique de ce modèle est bien présente, mais elle a été débarrassée de sa moulure transversale commune aux berlines de cette série. Les montants grillagés de la calandre sont plus fi ns et deux phares additionnels longue portée ont été ajoutés. En revanche, les clignotants et les fins butoirs de pare-chocs ont été conservés, tout comme les pneus à flancs blancs et les chapeaux de roue chromés propres au modèle. Sur ce cabriolet, la moulure de caisse chromée descend jusqu’aux sabots d’aile, tandis qu’une autre moulure a été ajoutée au bas de caisse. Le véhicule arbore les couleurs Kléber-Colombes alors en vigueur, avec une caisse bicolore bleu marine et orange, et un capot et une malle arrière de couleur blanche. Sous le capot se loge un 4-cylindres culbuté. Celui-ci, de type 668-6, offre depuis 1954 quelque 65 ch (contre 60 ch auparavant), par augmentation du taux de compression, et des améliorations apportées sur le vilebrequin et la culasse.

La Renault Frégate, malgré des problèmes techniques à ses débuts, constitue alors le fleuron et le haut de gamme de la régie Renault. Mais contrairement à Peugeot, la Régie ne fabrique ni cabriolets ni coupés. C’est pourquoi elle confie la réalisation de ces véhicules à deux carrossiers : Letourneur et Marchand se charge de la fabrication des cabriolets, et Chapron de celle des coupés.

Sur le cabriolet, le travail de transformation est assez fastidieux, puisqu’en partant d’une base de berline Renault Frégate, il faut découper toute la toiture et modifier l’auto dans sa partie arrière. Après 1960, il semble que ce cabriolet n’ait plus été utilisé. Kléber-Colombes ne pourra de toute façon plus renouveler son parc de Renault Frégate cabriolets, car l’arrêt de la fabrication de la berline par la Régie (1960) marque aussi la fin du carrossier Letourneur et Marchand : faute de commande, ce dernier met la clé sous la porte après seulement 69 exemplaires produits. Chapron va quant à lui réaliser 7 autres unités en 1959. Néanmoins, plusieurs Frégate cabriolet ont intégré les caravanes publicitaires ou la flotte de véhicules accompagnant le peloton lors d’épreuves cyclistes : les journaux quotidiens France-soir et Le Figaro en utilisèrent ainsi au moins une chacun en 1959 et en 1961... À moins qu’il ne s’agisse de la même voiture, revendue et utilisée successivement par des sociétés différentes. Le cas de figure est en effet répandu à l’époque !

Miniature vendue sur socle.

Objet de collection pour adulte.

Source : Collection Véhicules Publicitaires – Hachette Collections

caractéristiques techniques

  • Echelle : 1/43
  • Couleur : Bleu & Rouge
  • Matière : Métal, zamac et plastique injecté
  • Marque : Renault
  • Pays : France

Avis clients

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Ajouter un commentaire

En vous inscrivant, vous consentez à transmettre vos coordonnées à Hachette Collections (Responsable de traitement/ DPO 58 rue Jean Bleuzen 92170 Vanves) pour votre abonnement aux newsletters Les Introuvables Hachette Collections et de ses partenaires, si vous y avez consenti. Elles sont conservées pendant toute la durée de votre abonnement. Vous pouvez demander l’accès, la rectification, l’effacement, l’opposition, la portabilité ainsi que définir les directives post mortem de vos données auprès de : Hachette Collections – 59893 Lille Cedex 9 ou par email en cliquant ici. Vous pouvez adresser une réclamation à l’autorité de contrôle.

Pour en savoir plus, consulter notre Charte Données personnelles